Pairs & Repères pour construire la Bruxelles de demain

training_0.png

Nouveau projet : la jeunesse bruxelloise pour une ville inclusive

(ENGLISH VERSION BELOW)

logoP&R.jpg« Pairs & repères » est lancé ! Le nouveau projet d’EPTO souhaite réunir 20 jeunes Bruxellois de tous horizons, pour partager leurs expériences sur les questions d’identité et de diversité et mettre en place leurs propres initiatives de terrain en vue de façonner un avenir inclusif pour tous les habitants de leur ville.

L’idée du projet est née suite aux attentats de Bruxelles, qui ont provoqué une dégradation du climat social et politique à l’échelle nationale, une montée de la méfiance entre communautés et une propagation d’idées extrêmes de tous bords. Bien que Bruxelles abrite une population jeune et diverse, une société inclusive ne peut se construire que si ces jeunes de tous horizons ont l’occasion de se rencontrer et d’échanger. C’est la raison d’être du nouveau projet d’EPTO « Pairs et repères pour construire la Bruxelles de demain » : l’objectif est de réunir 20 jeunes de toutes origines et de tous milieux sociaux qui n’ont pas l’habitude de se côtoyer, pour discuter ensemble des questions d’identité et de diversité, apprendre à reconnaître et déconstruire les préjugés, et proposer leurs propres projets citoyens à travers la ville. Ces projets viseront au moins 300 autres jeunes ainsi que le grand public. En fonction de leurs préoccupations et aspirations, les participants seront libres de développer un projet de leur choix : par exemple, l’organisation d’un festival, d’une exposition photo, d’un tournoi interculturel, ou d’une campagne citoyenne. A travers ce processus, ils apprendront comment se faire entendre et se rendre visibles dans l’espace et le débat public, réfléchir et faire réfléchir sur leur rôle en tant que jeune citoyen, et contribuer à construire un avenir inclusif pour tous les jeunes de leur ville.

Suite à une formation en résidentiel de cinq jours où ils travailleront sur leurs trajectoires personnelles, familiales et migratoires, leurs propres préjugés et ceux des autres, ils se retrouveront pour une autre formation de deux jours pour développer leurs initiatives de terrain avec l’aide de formateurs professionnels. Ces initiatives seront promues du printemps à l’été 2017 et seront documentées à travers de courtes vidéos.

Les participants auront également l’occasion de passer deux jours à Paris pour rencontrer des jeunes membres de l’ONG « Coexister » et visiter ensemble le Musée National de l’Histoire de l’Immigration et le Musée des Arts Premiers (Musée du Quai Branly). Les résultats de ce processus et des initiatives individuelles seront présentés lors d’un grand événement public en septembre à Bruxelles. Le film présenté à cette occasion sera ensuite largement diffusé, pour sensibiliser au-delà des bénéficiaires du projet, et servir d’outil pédagogique à d’autres organisations locales, régionales, nationales et/ou européennes qui souhaiteraient se lancer dans l’expérience ou la partager.

Les participants de ce premier projet pilote auront alors la possibilité de contribuer à la formation d’un second groupe de jeunes, sélectionnés notamment dans la ville de Verviers, qui a également subi le contrecoup psychologique et médiatique des attentats de Bruxelles. Ces mêmes participants pourront aussi participer aux prochaines formations EPTO et aux nombreuses activités proposées par le réseau pour promouvoir l’éducation par les pairs.

Le projet sera conduit en partenariat avec Actions in the Mediterranean (AIM) et A Jewish Contribution to an Inclusive Europe (CEJI), qui concourront à l’organisation des formations et l’enracinement du projet dans la société civile bruxelloise, grâce à leur longue et riche expérience de terrain. Le projet sera également mené en collaboration étroite avec les acteurs et institutions locales.

Suivez-nous pour connaître la suite !

visuelp&r2.jpg

***ENGLISH VERSION:

New project launched: Brussels’ youth for an inclusive city

“Pairs & repères” has been launched! EPTO’s new project brings together 20 Brussels' youth from all backgrounds to share their experiences regarding identity and diversity matters, and set up their own field-projects to shape an inclusive future for their home city.

The idea of the project was born in the aftermath of the Brussels attacks, which saw a degradation of the social and political climate nationwide, a rise in distrust between communities and a strengthening of extreme ideas across the spectrum. Brussels is home to a very diverse and young population – however, an inclusive society can only be built if these young citizens from all walks of life get a chance to meet and exchange. Which leads us to EPTO’s new project, “Pairs et repères pour construire la Bruxelles de demain” – Peers and references to build the Brussels of tomorrow. The aim is to bring together 20 youths from different social and cultural backgrounds that would not usually meet, to discuss questions of identity and diversity, to learn how to recognise and deconstruct prejudice, and to ultimately come up with their own citizen projects across the city. These projects will be aimed at +300 other young people and the general public. Based on their interests, preoccupations and aspirations, participants will be free to decide what project they want to develop: organise a festival for example, or a photo exhibition, an intercultural sports event, or launch a citizen’s campaign. Through the learning process of setting up their own projects, they will be able to make themselves heard and visible in the public space and debate, reflect and make others reflect on their role as young citizens, and contribute to building an inclusive future for all young people in their hometown.

After an in-house training of 5 days where they will work on their personal trajectories, their family and migration storylines, their own prejudices and those of others, they will meet again for another 2 days of training to develop, together with professional trainers, their own field initiatives. These will be set up and promoted throughout the months of spring 2017 until the summer and documented through short video clips.

Participants will also get a chance to spend 2 days in Paris to meet young members of the NGO “Coexister” and visit together the Museums of National Immigration and of Primitive Arts (“Quai Branly”). The results of the entire process and the individual initiatives will be presented at a large public event in September. A film will be released on that occasion, to serve as an educational and promotional tool for other local, regional, national and/or European organisations that would like to duplicate and/or share the experience. Participants of this first pilot project will then also be given the chance to participate in the training of the next group of participants, to be selected in the city of Verviers, which has also suffered from the psychological and media impact of the Brussels attacks, and possibly in other cities. Those same participants will also be able to take part in further EPTO trainings and the networks’ numerous activities promoting peer education.

The project will be conducted in partnership with Actions in the Mediterranean (AIM) and CEJI – A Jewish Contribution to an Inclusive Europe, which will help both with organising the trainings and with rooting the project in Brussels civil society, based on their rich and longstanding field experience. The project will be led in close cooperation with local actors and institutions.

Stay tuned for more information and regular updates!